Bière du Mois

Logo Facebook logo twitter Logo RSS logo lettre
 Guide-Bière.fr > Bière du Mois > juillet 2012  

Liberty Ale

Bière du mois de juillet 2012


 

Liberty Ale Quoi de mieux que de fêter le 14 juillet avec une Liberty Ale ? Oui, bon, c’est une américaine, mais après tout la fête nationale là bas est bien en juillet aussi ? Sauf que ? Sauf que cette bière célèbre un évènement qui a eu lieu en avril ? OK, on laisse tomber le côté commémoration : Quoi de mieux qui bière légère, délicatement houblonné et rafraîchissante pour fêter le début de l’été ?

Brasserie :

Anchor br. (États-Unis, Californie) - site web.

Température de dégustation conseillée :

7°C

Degré d'alcool :

5.9%

Aspect :

Belle robe blonde titillant l’orangé. Légèrement voilée, le fond de la bouteille présente pas mal de levure qui rend la bière bien trouble si on le verse.
La mousse est fine, assez solide et accroche bien à la paroi.
Pétillance assez importante, sans excès.

Bière du mois : Liberty Ale, Anchor br. Bière du mois : Liberty Ale, Anchor br. Bière du mois : Liberty Ale, Anchor br.

Nez :

Le nez est très porté sur le houblon avec des arômes de résineux et d’orange. C’est vivace. Si on verse la levure, on a un gros changement : les arômes deviennent plus lourds, des esters font leur entrée, avec des notes poivrées, confiture, poire.

Goût/corps :

Rewind : on reprend la bière avant versement de la levure. Les saveurs commencent sur le côté houblonné, avec des agrumes, puis vient le côté un peu plus rond et plus malté mais amertume et sécheresse viennent s’installer en fin de bouche, coupant court à toute tentation d’expression du côté sucré. La finale est extrêmement longue en bouche avec surtout une réminiscence du côté citron.
Pas d’extrême dans cette bière qui est pourtant présentée par la brasserie comme « first modern American IPA ». Globalement, on a vraiment une sensation d’équilibre. Le houblon mène la danse sans dominer, le malt et la levure sont présents. La sécheresse et l’amertume rendent la bière particulièrement rafraîchissante.
Avec le fond de bouteille, on a un côté bien levuré en bouche, qui installe une certaine l
 
Une bière équilibrée et rafraîchissante. Un rafraîchissement goûteux qui plait beaucoup. L’amertume pourra peut être gêner car les arômes ne sont pas assez puissants pour la faire oublier. Pourtant, elle est parfaitement dosée à mon goût.

Accompagnement :

Elle passe parfaitement à l’apéro par grosses chaleurs (ou même sous la pluie d’ailleurs). Sa sécheresse et ses côtés houblonnés plutôt « propres et clairs » trancheront bien avec le gras d’un burger et d’une pizza. Donc c’est décidé, juillet ne sera pas diététique !

Style :

Alors comme annoncé plus haut, elle est présentée comme la première American IPA par son brasseur. Bon clairement, même si cette bière était peut être en 1975 une des premières américaines à mettre un « C » hop en avant (notamment avec un dry hopping), on est sur un produit beaucoup moins houblonné et avec moins d’alcool que les American IPA actuelles. Elle est d’ailleurs aujourd’hui unanimement considérée comme une American Pale Ale, elle en est même la définition même et l’une des plus connues.
Accédez à notre article sur les IPA et autres ales houblonnées

Les copines :

Autre grand nom des APA : la Sierra Nevada Pale Ale, également portée sur le cascade. On a aussi la pale ale de Flying Dog : Doggie Style, assez sage. Un poil plus expressive la Shoals Pale Ale de Smuttynose
On a aussi des versions de pale ales plus explosives en arô ;mes de houblon, comme la Kipling ou la Fanø Veskyst, qui pour le coup se rapprochent d’avantage des AIPA, avec un taux d’alcool bas.
A tester aussi : Humming Ale de la même brasserie, même base mais le nelson sauvin remplace le cascade

Le secret du brasseur:

Anchor Brewing, l’une des plus anciennes brasseries artisanales américaines n’est pas avare d’infos sur ses bières. La Liberty est faite à partir de malt d’orge à deux rangs et de houblon cascade.
Cette bière a été brassée pour la première fois en 1975, elle était alors la « première ale moderne américaine à utiliser un seul houblon et à être houblonnée à cru ». Pas de doute que cette bière fut un tout cas une base de l’explosion houblonnée qui se répand depuis.

La petite histoire :

Elle a été brassée la première fois pour célébrer le bicentenaire de la chevauchée de Paul Revere. (Wikipedia a dit : « Immortalisé pour ses gestes héroïques lors de la bataille de Lexington et Concord, il est connu pour sa course à cheval dans la nuit du 18 avril 1775 ». Et Wikipedia peut vous raconter tous les détails de cette chevauchée visant à avertir les patriotes américains des mouvements de troupes anglais).

Un grand classique à boire et à reboire et qu’on commence à trouver aisément. Une chance pour passer un bon été.

Notre commentaire de dégustation de Liberty Ale

Archives : bières des mois précédents

Pour cet article ont été bues deux bouteilles de 33cL DLUO 01/2014 : à 6°C et à 9°C

Recommandez cette page :

Les internautes commentent :

Aucun commentaire n'a été déposé sur cet article.

À vous de jouer...


Votre email ne sera en aucun cas affiché sur le site.