Bière du Mois

Logo Facebook logo twitter Logo RSS logo lettre
 Guide-Bière.fr > Bière du Mois > décembre 2012  

Nøgne Ø #100

Bière du mois de décembre 2012


 

Nøgne Ø #100 Jingle Bells Jingle Bells... Et hop, on est parti pour un nouveau marathon gastronomique des fêtes. Du coup, ce mois-ci, on vous conseille une bière légère et peu alcoolisée afin de... Non. Je rigole, je vous propose une bière énormissime, sirupeuse et qui va achever votre foie : la norvégienne Nøgne Ø #100.

Brasserie :

Nøgne Ø (Norvège, ) - site web.

Température de dégustation conseillée :

10°C

Degré d'alcool :

10%

Aspect :

Une belle couleur brune, non opaque et avec des reflets rouges. Bière limpide (bien que refermentée en bouteille).
La mousse est beige, fine avec de petites bulles et tient moyennement

Bière du mois : Nøgne Ø #100, Nøgne Ø Bière du mois : Nøgne Ø #100, Nøgne Ø Bière du mois : Nøgne Ø #100, Nøgne Ø Bière du mois : Nøgne Ø #100, Nøgne Ø

Nez :

Un bouquet particulièrement puissant. Et complexe. On navigue d'abord sur les arômes houblonnés qui sont largement dominants : rose, citron vert et mandarine. Puis on surfe du côté du malt avec des notes de fruits confits, de caramel brun, le tout avec des touches de maury rouge ou de porto tawny.

Goût/corps :

Le côté agrume, mélangé à des notes de fruits confits ouvre le bal. On a ensuite une note grillée avant d'arriver à la finale, sur de la figue cuite, avec un amertume bien présente qui prolonge la tenue en bouche et rappelle à nouveau les saveurs agrumes du houblon.
La sensation en bouche est d'une bière assez costaude, avec des petites piques alcooleuses, mais sans jamais tomber dans le liquoreux. La douceur est parfaitement maitrisée afin de laisser de la place à l'amertume, sans toutefois lui permettre d'être trop envahissante.
Cette sécheresse (très relative) permet à la bière d'être digeste et non écœurante, plus que beaucoup d'autres ultra-houblonnées du même taux d'alcool.

Le mélange houblon/puissance/malt torréfié nous délivre un mélange de saveurs relativement nouveau, où le fruit vif du houblon et le fruit plus rond du malt et de la fermentation se fondent, jusqu'à former une continuité de saveurs fruitées.
 
Une bière à découvrir absolument mais qui peut être très déconcertantes sur des dégustateurs novices au vu de sa puissance aromatique, alcooleuse, de sa complexité et de son amertume.

Accompagnement :

Style :

Certaines étiquettes la décrivent comme un Barley Wine, tandis que d'autres la catalogue dans les Double IPA. D'après le brasseur, c'est bien une double IPA dont il s'agit.
Il est vrai que les Barley Wines n'ont en général pas la sécheresse que l'on retrouve dans cette bière et ils sont en général d'avantage sur des arômes gourmands, même si certaines brasseries américaines proposent des versions où le houblon est particulièrement présent.
J'en profite pour préciser que même si les américains ont défini ce qu'était un barley wine (là par exemple, en anglais), ce style n'a pas tellement de sens, historiquement parlant (voir , en anglais toujours), donc, à manipuler avec des pincettes, surtout quand on parle de bière non américaines. Quant aux double IPA, elles peuvent être moins rondes que les Barley Wines, mais l'influence du malt sur les saveurs est quasi-nul et les double IPAS n'ont en général pas de malt torréfiés dans leur composition. Donc si on s'en tient aux définitions américaines qui deviennent "mainstream", la Nøgne Ø navigue entre deux eaux... Donc on qu'à dire que c'est une ale brune forte, axée le houblon.

Les copines :

La première qui me vient à l'idée est la Bigfoot de Sierra Nevada qui est aussi un espèce d'hybride Barley Wine ultra houblonné (attention la recette change tous les ans). Dans le monde des Imperial IPA, il faut pas rater : la Lagunitas Maximus, la Green Flash, la Double Trouble de Founders et 90 minutes de Dogfish. Et du côté des Barley Wines gourmands, on peut tester les Vintage Ales de chez Fuller's, ou dans une version américaine la Foghorn d'Anchor.

Le secret du brasseur:

Quelques infos techniques : 23,5°P (et 10%, donc une atténuation de 77% environ, ce qui est pas mal) 80 IBU.
Malts utilisés : Maris Otter, wheat, et malt chocolat.
Houblons : Columbus, Chinook, et Centennial hops.
Levure de type English ale.

La petite histoire :

Cette bière a été initialement brassée pour fêter le 100ème brassin de la brasserie Nøgne Ø. Elle est depuis rentrée dans la gamme "régulière".

Savoureuse, puissante, pas écœurante, mais à boire tranquillement pour ne pas être envahit par sa complexité. Une bière parfaite pour déguster lentement au cours de la soirée, près du feu.

Notre commentaire de dégustation de la Nøgne Ø #100

Archives : bières des mois précédents

Pour cet article ont été bues, trois bouteilles de 50cL, DLUO 01/2015, à 8, 10 et 14°C.

Recommandez cette page :

Les internautes commentent :

Nini  


«

Ok !! Pour une dégustation le 27/12 au coin du feu !!!!

6/12/2012 à 9h05

MichMich  


«

Ok pour le 27 entre gnomes.....!!!!pour la Nogne....

6/12/2012 à 9h09

À vous de jouer...


Votre email ne sera en aucun cas affiché sur le site.