Bière du Mois

Logo Facebook logo twitter Logo RSS logo lettre
 Guide-Bière.fr > Bière du Mois > septembre 2013  

Meine Nelson Sauvin (tap X)

Bière du mois de septembre 2013


 

Meine Nelson Sauvin (tap X) Pour célébrer ce dernier mois d'été, j'avais en tête de mettre en avant la Meine Sommer De Schneider Weisse, une blanche estivale bien houblonnée. Mais qui peut le plus peut le moins, ce sera finalement une Schneider Weisse Nelson Sauvin. Plus ronde et costaude pour les premiers froids, mais avec quand même un fruité qui la rend diablement rafraichissante pour les jours d'été indien.

Brasserie :

Schneider Weisse (Allemagne, Bavière) - site web.

Température de dégustation conseillée :

8°C

Degré d'alcool :

7,3%

Aspect :

On ressent un côté visqueux sirupeux lorsqu’on verse la bière. Celle-ci est trouble, orangée et présente une mousse bien blanche régulière, fine, solide et qui tient longtemps. La pétillance est moyenne.

Bière du mois : Meine Nelson Sauvin (tap X), Schneider Weisse Bière du mois : Meine Nelson Sauvin (tap X), Schneider Weisse Bière du mois : Meine Nelson Sauvin (tap X), Schneider Weisse Bière du mois : Meine Nelson Sauvin (tap X), Schneider Weisse Bière du mois : Meine Nelson Sauvin (tap X), Schneider Weisse

Nez :

Remarquons que le nez est très puissant. On commence sur du poivre, des clous de girofle, de la banane. Bref un côté esters de fermentation classique des weissbier bien prononcé. Ce côté un peu lourd/capiteux est équilibré par des arômes fruités plutôt complexes à décrire mais qui tirent notamment sur le kiwi. Ces côtés fruités, plus vifs et frais viennent probablement du houblon nelson sauvin dont l'étiquette nous vante les arômes de raisins, assez difficiles à percevoir pour ma part.

Goût/corps :

Un corps bien présent mais sans lourdeur. Les saveurs commencent sur les clous de girofle, avec une pointe acidulée et gourmande, en fin de bouche une touche fruitée vient balayer les autres saveurs et désaltérer, rendant les 7% d'alcool discrets. L'amertume est relativement faible mais on devine qu'elle participe à l'équilibre qui fait que le côté "bock" de cette petite reste derrière les saveurs puissantes et le côté rafraichissant.
 
Un mélange subtil entre les fruits du fermentaire et les fruits du houblon. C'est bon.

Accompagnement :

Le brasseur nous conseille ça avec : des pickles, du jambon de parme, des pâtes, des fromages crémeux affinés ou des desserts fruités. En effet sur un camembert, c'est très bien, sinon avec un poisson blanc grillé épicé à la coriandre et bien citronné, ça donne bien aussi.

Style :

Les weizenbock sont des bières blanches allemandes (weizen), lesquels sont des bières issues principalement de froment malté lequel donne du trouble et un côté parfois acidulé. Elles sont fermentées avec des levures spécifiques qui s'expriment lourdement sur des saveurs banane / chewing-gum. "Bock", car c'est une version bodybuildée à 7% au lieu de 5, on ressent en général un peu mieux le côté malté dans celles-ci. Cette Meine Nelson Sauvin est sans conteste un weizenbock : le houblonnage exotique est suffisamment subtil pour qu'on reste dans les marques du style. Mais avec un léger "twist".
Bières blanches et weizen.

Les copines :

Pour commencer : l'Original de la même brasserie, un must des weizen. Réinventer la bière blanche avec un houblonnage moderne se fait un peu partout : en France avec la Cuvée d'Oscar(nelson sauvin aussi) ou la Larme Blanche, en Hollande avec la Mikkel et Menno, au Brésil avec la Hop Weiss, en Espagne avec la Cervesa del Montseny Blat ou en Allemagne avec la Hopfen-Weisse toujours de chez Schneider (cependant plus forte, elle est aussi plus lourde, voire lourdaude) . Et en pas houblonnée, en ambrée et en plus fort (bref rien à voir, mais bon...) il faut boire et reboire de l'Aventinus, toujours de chez Schneider (et y a aussi une version eisbock... mais c'est pas raisonnable)

Le secret du brasseur:

Le brasseur nous apprend que cette bière utilise également du houblon hallertau tradition. Le malt de froment représente 60% du total. On est sur du 25 à 30 IBU. La refermentation en bouteille apporte 6,5 g/L de CO2.

La petite histoire :

Les Tap X désignent les brassins uniques chez Schneider. Cette Nelson a toutefois été faite à deux reprises : créée en 2011 pour célébrer les 25 ans d'une coopérative de cafés hollandais (ABT), elle a été rebrassée en 2012 suite au succès de la première version.

Un weizenbock à la fois classique et moderne. En tout cas une bière savoureuse, agréable équilibrée et fraîche.

Archives : bières des mois précédents

Pour cet article a été bue une bouteille de 75cL DLUO 01/08/2014

Recommandez cette page :

Les internautes commentent :

stephan0057  


«

bière dur à trouver meme en Allemagne dommage

20/9/2013 à 11h37

À vous de jouer...


Votre email ne sera en aucun cas affiché sur le site.