Déguster

Logo Facebook logo twitter Logo RSS logo lettre
 Guide-Bière.fr > Déguster > Salève Twin Bitter  

Salève Twin Bitter

Brassée par br. du Mont Salève (France)

- 03/03/2014

Salève Twin Bitter

Commentaire :

[à propos des notes et commentaire]

Ça sent super bon, litchi, rose kumquat. par contre en bouche, l'amertume bulldozer écrase et déblaie l'expression gustative. On a un gros boom d'amertume. Rien pendant quelques secondes à part des demande de pitié de la part de nos langues. En toute fin, les saveurs fruitées reviennent. Moins d'alcool, beaucoup d'aromatique, Mont Salève nous montre un chemin qui semble super, mais avec cette Twin Bitter, Mont Salève s'est peut être engagé trop loin sur ce chemin.

Notes :

Goût :

2.5 /5

Soif :

0.5 /2

Amertume :

2 /2

Remarques :

Alcool/volume  2.5%
Fermentation haute.
Bière blonde.
Goutée en bouteille.

Nos articles liés à cette bière:

IPA & Beyond

Brasserie du Mont Salève : autres bières et infos

[ Brasserie du Mont Salève - France]

Nom Goût Amertume Soif Tx Alcool Fermentation Remarque
 17 bières notées... /5 /2 /2 en %  
Salève Amiral Benson 1.5  1.5  6 haute American IPA
Salève Barley Wine 3.5  10.5 haute Barley Wine
Salève Blanche 3.5  5 haute Bière blanche
Salève Blonde 1.5  4.8 haute Bière blonde
Salève India Pale Ale 6.7 haute India Pale Ale
Salève Mademoiselle IPA 3.5  6 haute India Pale Ale
Salève Mozaic Black Bitter 3.5 haute Bière noire
Salève Nouveaux Mondes 4.5  0.5  8 haute Imperial red ale
Salève Oyster Stout 1.5  5 haute Stout aux huitres
Salève Sorachi Ace Bitter 2.5 haute Bière blonde
Salève Special Bitter 3.5  1.5  4.2 haute Bière blonde
Salève Stout 5 haute Stout
Salève Stout Framboise 6.5 haute Stout aux fruits
Salève Tourbée 3.5  1.5  0.5  5.5 haute Ambrée tourbée
Salève Weizen 5 haute Blanche ambrée
Tzarine Imperial Stout 13 0.5  13 haute Imperial stout
Tzarine Imperial Stout 9 0.5  0.5  9 haute Imperial stout

Recommandez cette page :

Les internautes commentent :

riton  


«

Je ne l'ai pas trouvée beaucoup plus amère que feu la Sorachi Ace Bitter. Evidemment, c'est pas le même profil : ici en bouche on a un gros coup de pamplemousse sans sucre. Mais dans son style de bitter extrême, je la trouve assez équilibrée. Une amie novice en houblon l'a même bue assez facilement.
Perso si j'avais un petit reproche à faire, ce serait plutôt sur un côté pointu de levure boulangère parfois trop saillant.
Mais c'est pour chipoter.

4/3/2014 à 22h54

rpi  

[site]
«

Pour avoir gouté les deux en parallèle (DLUO à peu prêt équivalentes à 3-4 mois de différence), j'ai vraiment ressenti plus d'amertume sur celle-là. La sorachi on pouvait la boire presque d'un trait, la twin bitter, deux grosses gorgées et franchement plus j'y arrive pas. Certes, c'est pas le but non plus de se boire une bière d'une traite mais pour ce genre de bière normalement taillées pour la soif, le fait qu'on arrive rapidement à saturation, n'est pas génial. Je l'ai rebue à trois ou quatre autres reprises depuis. A chaque fois je suis impressionné par le nez qui est génial (plus à mon gout que la sorachi, mais ça c'est personnel), mais franchement j'ai besoin de la partager ou bien de la boire très lentement.

Après il y a peut être une question de batch. J'ai lu sur un forum un hopaddict notoire dire à peu près la même chose sur la sorachi que ce que je dis sur la twin, mais apparemment que sur certaines dégustations.

10/3/2014 à 10h44

riton  


«

Oui, les brassins peuvent sûrement différer, mais surtout les perceptions aussi. Surtout pour l'amertume intense qui n'est pas une saveur très répandue - du coup on pourrait imaginer que le hiatus entre nos sensations respectives soit moins bien corrigé.
Du coup, pour être bien bien sûr, on est retournés au charbon. Bouteilles 33cl DLUO 08/2014. Alors oui, ça remplit bien la bouche au début, mais à mon sens c'est une qualité pour un breuvage titrant si peu. Et après deux gorgées, ça coule facilement quand même (enfin selon moi).

14/3/2014 à 18h06

Beersnob  


«

Tout comme riton, la puissance amère ne m'a pas semblée plus puissante que dans la sorachi (que je préfère à la twin bitter). Voire même un cran en dessous...
Différence de batch ou de perception ? Je ne saurais dire, même si jusqu'à présent j'ai trouvé une certaine constance dans le travail de la brasserie...

16/3/2014 à 21h56

rpi  

[site]
«

Puisque c'est ça, j'm'en vais boire une mozaic black bitter, vous m'avez donné soif.

20/3/2014 à 10h52

À vous de jouer...


Votre email ne sera en aucun cas affiché sur le site.